Agit sur 3 territoires, sur l’île grecque de Lesvos dans les camps d’exilés à la frontière UE-Turquie, et en France, à Briançon à la frontière franco-italienne et à Marseille. Les low-tech permettent de répondre aux besoins de base des exilé.e.s et offrent aussi des opportunités d’insertion professionnelle via des métiers d’avenir.
Les actions : l’organisation d’ateliers de découverte, des formations, la gestion de lieux ouverts ‘Low-tech Makerspaces’, etc.

NOTRE IMPACT

0 bénéficiaires-acteurs (participants ateliers, formations, etc.)

0 systèmes low-tech fabriqués ou réparés

0 antennes territoriales de Low-tech & Réfugiés

NOTRE ACTUALITÉ SUR LES RÉSEAUX